Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Actus et événements

Retour

Résultats de l'étude sur les carences en Vitamine D dans l'ichtyose

L'équipe du centre de référence des maladies rares de la peau de Toulouse, s’est récemment intéressée à l’étude de la vitamine D chez les personnes atteintes d'ichtyose. En effet, en lisant la littérature médicale récente, un manque en vitamine D a été décrit chez quelques patients. Afin de vérifier cette hypothèse, de rechercher qui est particulièrement à risque et d’étudier d’éventuelles répercussions sur la santé, nous avons donc mis en place une étude.

Pour rappel, la vitamine D provient en partie de l'alimentation (poissons gras, oeufs...) mais la majeure partie est fabriquée directement par la peau sous l'action des rayons du soleil. La vitamine D joue un rôle très important dans la santé osseuse (une ostéoporose ou des fractures peuvent survenir si on en manque). Elle joue probablement également un rôle dans la protection contre certaines maladies, contre le cancer ou les maladies cardio-vasculaires.

Selon les experts, le taux sanguin idéal de vitamine D doit être supérieur à 30 ng/mL. La carence est défini par un taux inférieur à 10 ng/mL.

Tous les patients suivis dans notre centre pour une ichtyose (et âgés de plus de 2 ans) ont été inclus dans cette étude. Il s’agissait de patients des 2 sexes (un peu plus de femmes), plutôt jeunes (1/3 d’enfants), la sévérité de la maladie et sa forme exacte étaient variables.

Nous avons trouvé qu’environ 87% des personnes atteintes d'ichtyose avaient une vitamine D trop basse, avec pour un tiers d’entre eux d'entre eux une vraie carence. Pour certains, cette carence en vitamine D avait des conséquences sur le taux de calcium et sur la fragilité de l’os (diminution de la densité minérale osseuse à l’ostéodensitométrie). Comme cela a déjà été montré dans certaines situations, la vitamine D était particulièrement basse en hiver et au printemps (car il y a moins de soleil). Nous avons également montré que les personnes les plus à risque de carence étaient celles qui avaient une couleur foncée de la peau (car le soleil peut moins bien passer pour fabriquer la vitamine D) et ce qui avait une maladie sévère (probablement car les squames empêchent aussi le soleil de bien pénétrer).

Cette étude confirme donc que les personnes atteintes d'ichtyose sont à risque de présenter un manque de vitamine D (87% ont un manque, contre 65% dans une population de personnes n’ayant pas de maladie particulière).

Nous recommandons donc un dosage systématique de la vitamine D chez les personnes atteintes d'ichtyose (il faut doser la 25OHD). A fortiori, si l'ichtyose est sévère, la peau foncée et que l’on est en hiver et au printemps, le risque est encore plus fort.

Ce dépistage permettra de prescrire aux personnes un traitement (ampoules de vitamine D à boire) et de mettre en place un suivi. Ceci permettra de retrouver un taux normal de vitamine D et d’éviter dans le futur des complications osseuses comme des fractures.

F. FRASCARI, I. DREYFUS, J. MAZEREEUW et l’équipe du Centre de Référence des Maladies rares de la peau de l'hôpital Larrey à Toulouse

0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Peut- on maquiller nos enfants atteints d'ichtyose ?

Peut- on maquiller nos enfants atteints d'ichtyose ?

Le 31 octobre, vampires, sorcières, monstres et créatures fantastiques s’étaient donnés...

3 février 2018
Centres de référence « maladies rares » : un réseau national et européen

Centres de référence « maladies rares » : un réseau national et européen

Un 3ème plan « Maladies rares » (PMR3) national a lancé fin 2016 une nouvelle campagne de...

8 janvier 2018
43,2 km en apnée à Nantes (44)

43,2 km en apnée à Nantes (44)

A l’occasion de ses 50 ans, le Centre Subaquatique Nantais a mis en place une action solidarité...

15 décembre 2017
2 et 3 décembre: Week-end d'actions au profit de l'AIF à Orgueil (82)

2 et 3 décembre: Week-end d'actions au profit de l'AIF à Orgueil (82)

Le week-end des 2 et 3 décembre dernier, dans le village d’Orgueil (82), à l’initiative de...

3 décembre 2017
Une étude pionnière sur la prise en compte de l'ichtyose au travail !

Une étude pionnière sur la prise en compte de l'ichtyose au travail !

Dans le cadre d'un diplome interuniversiatire en médecine du travail, le docteur Philippe Porée...

15 octobre 2017
Le point sur les progrès et perspectives de la recheche

Le point sur les progrès et perspectives de la recheche

Le professeur Alain HOVNANIAN, généticien Inserm à l’institut IMAGINE des maladies génétiques...

15 octobre 2017
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus